Aveu

Je suis le responsable de la marĂ©e noire !

samedi 1er janvier 2000

Des mêmes auteurs

 
Je vous dois des aveux. Je suis le responsable de la marĂ©e noire ! Je suis d’ailleurs aussi coupable de beaucoup d’autres mĂ©faits : la vache folle, le chĂ´mage dans l’industrie textile, la mort des chantiers navals, et je pourrai poursuivre longtemps ainsi !

Comment ai-je fait ? C’est simple. Vous ne le savez pas, mais en fait, j’ai pris le pouvoir au dĂ©but des annĂ©es 80. J’ai dĂ©cidĂ© d’acheter tout moins cher et le moins cher possible. Il y avait alors des bouchers Ă  tous les coins de rue. J’ai d’abord cherchĂ© le boucher le moins cher. Puis est apparue la première grande surface ; j’ai quittĂ© mon boucher pour ne plus acheter la viande que chez elle, et quand se sont Ă©tablis plusieurs grandes surfaces, je les ai mises en concurrence. Les bouchers ont disparu de la ville et la viande a encore baissĂ©. Maintenant je mange de la merde, mais c’est la merde la moins chère. En mĂŞme temps, je me suis occupĂ© de mon vendeur de chemises. Elles Ă©taient trop chères, venant des usines textiles du Nord. Par le mĂŞme mĂ©canisme, j’ai fait disparaĂ®tre tous les chemisiers de la ville et je n’achète plus que dans les grandes surfaces. L’industrie textile française entre autres a disparu et mes chemises viennent du sud-est asiatique.

La disparition des chantiers navals

Il est facile aussi de voir le rĂ©sultat de mes actions sur la pluralitĂ© des chantiers navals de plaisance. Donnant ma prĂ©fĂ©rence au prix plutĂ´t qu’Ă  la qualitĂ©, j’ai donnĂ© le pompon Ă  la seule gentille Annette. Je me suis donc aussi attaquĂ© aux pĂ©troliers. Facile, sur les autoroutes on m’indique l’essence la moins chère je n’ai donc achetĂ© que celle-lĂ , changeant de marques selon les promotions. Comme lĂ , j’Ă©tais aidĂ© par le gouvernement qui surtaxait l’essence, ce fut aisĂ©. Devant la baisse de leurs profits, les pĂ©troliers, comme c’est classique, ont coincĂ© le maillon Ă©conomiquement le plus faible de la chaĂ®ne pĂ©trolière : le transport maritime. Quand je suis arrivĂ© au pouvoir, les pavillons maritimes avaient pignon sur rue. Ces gens Ă©taient fiers de mettre leurs noms sur leurs pavillons. Cette forme d’entreprise maritime peu Ă  peu a disparu, attaquĂ©e par les pĂ©troliers et par toutes les autres entreprises (que j’attaquais moi-mĂŞme toujours avec le mĂŞme procĂ©dĂ© : les prix, les prix, les prix !), et remplacĂ©e par de petits ruffians acceptant de "petits" bĂ©nĂ©fices. Et pourquoi les pĂ©troliers devaient-ils conserver leurs profits ? Encore Ă  cause de moi. J’avais en effet quelque part des fonds de pension amĂ©ricains et j’Ă©tais très attentif Ă  ce qu’ils maintiennent mes dividendes. Si ceux-ci baissaient, je changeais de fonds et ainsi les obligeais tous Ă  maintenir leurs exigences auprès des entreprises...

NOUS

Je pourrais ainsi continuer la liste de mes mĂ©faits pendant des heures... Pas une entreprise qui n’ait subi mes assauts.
Bien sĂ»r, je n’Ă©tais pas seul. J’avais avec moi tous les consommateurs des pays riches. Nous avons rayĂ© le capitalisme de la planète, seuls restent des gestionnaires d’entreprises finalement soumis Ă  nos pressions. Mais ils ne sont pas en face de nous car eux aussi c’est NOUS. Nous sommes les travailleurs des entreprises, nous sommes les gestionnaires des entreprises, nous sommes les actionnaires des entreprises, nous sommes les consommateurs, nous sommes partout !

Une situation Ă©conomique et politique simple

Mais cessons cette plaisanterie. Il y a cent ans, les choses Ă©taient simples : il y avait des capitalistes, propriĂ©taires de leurs entreprises qui fournissaient des objets destinĂ©s Ă  la bourgeoisie. Ces capitalistes et ce groupe social vivaient donc dans une certaine Ă©conomie et constituaient de ce fait une classe sociale. Travaillaient dans ces entreprises des ouvriers, vivant dans une autre Ă©conomie, de subsistance (ils fabriquaient des baignoires et ne se baignaient pas dedans, tissaient des tissus dont ils ne se vĂŞtaient pas, produisaient des aliments qu’ils ne mangeaient pas etc.). Ces hommes, exploitĂ©s, vivaient donc dans une Ă©conomie et travaillaient pour une autre. Ils constituaient donc, eux aussi, une classe sociale. Ils y avait donc une contradiction entre ces deux classes, d’oĂą lutte des classes ! SchĂ©ma facile Ă  apprĂ©hender et simple Ă  exprimer ; les exploitĂ©s et les exploiteurs.

Monsieur Ford et Karl Marx

Mais, au dĂ©but du siècle, Monsieur Ford a changĂ© tout cela. Sans connaĂ®tre Marx, et les thĂ©ories qu’il exprimait prĂ©disant la fin prochaine du capitalisme obtenue par ses contradictions et les luttes ouvrières, mais examinant le mĂŞme problème de son propre point de vue, il s’est aperçu simplement qu’il ne pourrait continuer Ă  vendre des voitures s’il ne les vendait pas aussi Ă  ses propres ouvriers ! Cet Ă©vĂ©nement formidable est passĂ© quasiment inaperçu. Pourtant, sournoisement et, peu Ă  peu, il a introduit une partie de plus en plus grande de la classe ouvrière dans l’Ă©conomie capitaliste. Cela ne s’est Ă©videmment pas fait en un jour ni sans difficultĂ©s, y compris au sein de la classe ouvrière. Le monde syndical, par la scission de Tours en France en 1925, traduisait cette Ă©volution : une partie Ă©tait intĂ©grĂ©e dans l’Ă©conomie "bourgeoise" et acceptait que le changement se fasse sous forme progressive de transfert financier et de compĂ©tence, alors que l’autre, encore totalement exclue, ne rĂŞvait que de "Grand soir" ouvrant la porte aux "lendemains qui chantent". L’histoire nous apprend que les socialistes ont gagnĂ©, et le front populaire en fut l’expression politique. A partir de lĂ , l’intĂ©gration fut de plus en plus profonde et les "consommateurs" sont arrivĂ©s au pouvoir Ă©conomique vers le dĂ©but des annĂ©es 80 suivant la rĂ©volution culturelle survenue dans l’ensemble de nos sociĂ©tĂ©s Ă  la fin des annĂ©es 60. Cette Ă©volution de la classe ouvrière ne fut pas isolĂ©e et le choix de Ford modifia aussi profondĂ©ment le capitalisme. LĂ  non plus le mouvement ne fut pas uniforme, ni dans le temps ni dans l’espace. Mais, peu Ă  peu, le capitalisme historique a disparu et les capitalistes possĂ©dant pratiquement la totalitĂ© du capital de l’entreprise, ont Ă©tĂ© remplacĂ©s par des gestionnaires n’en possĂ©dant au mieux qu’une petite partie, le reste Ă©tant entre les mains d’actionnaires individuels ou de groupe soit publics :les zinzins en France, soit privĂ©s : les fonds de pension Ă  l’anglo-saxonne.

Une réflexion politique nouvelle

Cette marĂ©e noire devrait nous entraĂ®ner vers une rĂ©flexion politique nouvelle car nous sommes dans un nouveau monde. Certes, il y a toujours des diffĂ©rences de revenus inadmissibles et parfaitement immorales. NĂ©anmoins nous sommes maintenant tous dans le mĂŞme bateau. Les gestionnaires d’entreprises, les travailleurs dans ces entreprises, les consommateurs, les actionnaires etc. : c’est nous. C’est nous et les contradictions qui Ă©clatent d’ailleurs dans notre liste sur la conduite Ă  tenir devant cette catastrophe, en sont l’expression. La contradiction est bien sĂ»r beaucoup plus douloureuse que lorsque nous avions en face de nous un ennemi de classe nommĂ©ment dĂ©signĂ©.
Il nous faut maintenant Ă©tablir un nouveau contrat entre les consommateurs qui ont leurs droits, les travailleurs au sein de chaque entreprise qui ont les leurs, les gestionnaires de ces entreprises qu’ils ont le devoir de maintenir, et leurs actionnaires qui ont le droit d’avoir des revenus puisqu’ils investissent leur capital dans ces entreprises. Ce nouveau contrat est d’autant plus indispensable que, dans tous les cas, c’est toujours nous portant simplement des casquettes diffĂ©rentes selon les moments et les actions que nous entreprenons. Utopie que tout cela ? peut-ĂŞtre mais pas plus que celle de croire au dĂ©but du XXe siècle pourraient s’Ă©tablir des conventions collectives entre les travailleurs et les capitalistes. On veut aujourd’hui des entreprises citoyennes, certes mais elles ne pourront exister que s’ils existent des travailleurs citoyens, des actionnaires citoyens et des consommateurs citoyens. Et peut-ĂŞtre verrons-nous un jour sur nos autoroutes : Au lieu de : Total 6,3 F, Shell 6,5 F etc... mais : Total : transporte son pĂ©trole dans des pĂ©troliers double coque. Et nous achèterons Total pour cela et non pour le prix de son essence.

Il s’agit lĂ  d’un nouveau problème politique, que les politiques, les syndicats, les intellectuels, les Ă©cologistes, nous tous en un mot, doivent prendre en main et le mettre sur la place publique sans nous masquer derrière la vieille logomachie du siècle dernier. Ou nous demeurerons empĂŞtrĂ©s dans nos contradictions, dont cette marĂ©e noire n’est qu’un des Ă©lĂ©ments, plus douloureux pour nous car nous sommes Ă©videment plus concernĂ©s.


Tweet
 


Répondre à cet article


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/indexation.php on line 191