Retraite

Les cotisations ne vont pas dans le sens du poil...

mercredi 8 novembre 2000

Des mêmes auteurs

 
A la question " Pensez-vous que la suppression de l’ASV est une piste crédible ?", les délégués régionaux de la CARMF ont répondu largement par l’affirmative. Peu de temps avant, le résultat d’un sondage du Quotidien allait déjà dans le même sens.

Ce serait dans les deux cas, désobligeant de soupçonner d’insouciance les réponses d’un si large panel de médecins, ce serait sous-estimer la colère de chacun face à une surcharge de cotisations sociales qui l’écrasent, le laminent avant que ne commence chaque jour son travail. Que répondre à un sondage ou à un référendum sous la torture ?

Venez, ici on rase gratis !

Il en demeure pas moins qu’au fond de cette interrogation se perçoit un doux murmure : " Venez, ici on rase gratis ! ", sans d’ailleurs entrevoir ce qui se passera ensuite.
Mais enfin ne serait-il pas plus prudent avant de s’enquérir de la crédibilité de la piste, de suspecter avec humilité la crédibilité de la question, de ceux qui la posent et qui cherchent à impliquer de cette façon ceux qui vont y répondre. On est là sur un terrain financier peu fréquenté par la plupart des médecins, de plus sur celui du long terme où même les spécialistes hésitent à s’aventurer... Alors que les cadres d’entreprises de notre pays sont régulièrement affiliés à des systèmes de retraite complémentaire, c’est une lourde responsabilité de conseiller aux médecins d’investir de façon volontaire, pour une bonne part de ce qui sera leur rente. En plus de l’incertitude du devenir des placements, il ne faut pas oublier ceux d’entre nous qui ne feront rien par manque de moyens ou autres raisons, promis à d’énormes difficultés, ils s’en consoleront par le souvenir réconfortant d’avoir été grugés gratis...


Tweet
 


Répondre à cet article