Accueil > Les pages professionnelles > J’suis l’bon codeur d’la Sécu

J’suis l’bon codeur d’la Sécu

jeudi 15 septembre 2005, par Gérald Bernardin

Selon le dernier numéro du magazine "Vois ça", Serge Gainsbourg aurait eu un demi-frère, véritable auteur des textes de ses chansons !
Beau, sobre mais timide, celui-ci aurait en fait écrit la majorité des chansons qui sont maintenant des tubes inoubliables, Gainsbourg se contentant simplement de modifier quelques mots des textes originaux !

Il s’appelait Claude Céhahèm (surnommé C.CAM dans le métier).
Il vient de décéder il y a peu et on a retrouvé ses textes originaux.
Le doute n’est pas permis !
Un exemple édifiant avec "J’suis l’bon codeur d’la Sécu" qui est dévenu avec Gainsbourg "J’suis l’poinconneur des Lilas"

Il est toutefois évident que le texte d’origine de C.CAM a dû sembler obscur à l’époque et justifie à posteriori que Gainsbourg l’ait modifié tout en gardant la mélodie et le rythme.

Jean-Charles de Fontbrune émet d’ailleurs dans "Vois ça" l’hypothèse intéressante que C.CAM serait un descendant de NostraCnamus (oncle du célèbre Nostradamus), ce qui expliquerait que ce texte de 1957 prenne seulement toute sa signification fin 2005.

Ci-dessous le texte originel de C.CAM et le texte de Gainsbourg.
Il suffit de fredonner la célèbre chanson pour se rendre compte de la similitude incontestable.

je vous laisse juge...

Dr Bernardin Gérald
BDMedicales.com

Texte originel de Claude Céhahèm dit C.CAM

"J’suis l’bon codeur d’la Sécu"

J’suis l’bon codeur d’la Sécu
L’toubib qu’on consulte qu’en a plein l’cul
Pas d’merveilles mais des colères
De grosses galères
Pour pas m’planter j’ai sur l’bureau
Les 7000 codes et tout c’qui faut
Fut un temps par le passé
Où des vrais gens, incroyable j’ai soignés
Pendant l’temps qu’je suis esclave
Et que j’en bave
Y’a pu l’temps d’diagnostiquer
Moi j’fais des codes au cabinet

J’fais des codes, des p’tits codes, encor des p’tits codes
Des p’tits codes, des p’tits codes, toujours des p’tits codes
Des codes compliqués
Des codes intriqués

J’fais des codes, des p’tits codes, encor des p’tits codes
Des p’tits codes, des p’tits codes, toujours des p’tits codes
Des petits codes, des petits codes
Des petits codes, des petits codes

J’suis l’bon codeur d’la Sécu
Des codes étranges ou encore inconnus
Je pensais ne pas être bête
Mais quel casse-tête
Festival d’embrouillamini
J’en amène jusque dans mon lit
Perdu dans les documents
J’décode chaque jour avec acharnement

Parfois j’avoue je pète les plombs
Serais-je con
Pour saisir tous ces trucs abstraits
Que nos énarques ont imposés

Pour décoder ces codes pas de méthode
Des p’tits codes, des p’tits codes, toujours des p’tits codes

Mais v’la qu’je déraille
C’est pire qu’le braille
Et l’enthousiasme s’érode à faire des p’tits codes
Des p’tits codes, des p’tits codes, toujours des p’tits codes

Des petits codes, des petits codes
Des petits codes, des petits codes

J’suis l’bon codeur d’la Sécu
Y’a dix ans sûr je ne l’aurais pas cru
J’en ai marre, j’en ai ma claque
De ce micmac
J’voudrais suturer une belle plaie
Pas par ces chiffres être emmerdés

Un jour viendra espérons
Où j’pourrai consulter à ma façon
Balancer tous ces Cerfas
En faire un gros tas
Une allumette enfin craquer
Avant de devenir cinglé

J’fais des codes, des p’tits codes, encor des p’tits codes
Des p’tits codes, des p’tits codes, toujours des p’tits codes

Y’a d’quoi perdre pied
Son identité
S’faire un code, un p’tit code, un dernier p’tit code
Un p’tit code, un p’tit code, un dernier p’tit code

Et plus qu’un code je ne serai
Et j’n’entendrai plus parler d’codes, encodé à jamais
Des petits codes, des petits codes, des petits codes
Des petits codes, des petits codes, des petits codes


Voir en ligne : Fulmedico


Le texte de Serge Gainsbourg.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.