Ethique : trop de travaux scientifiques « arrangés »

lundi 23 janvier 2012

Un questionnaire a été adressé par le British Medical Journal à 9 036 chercheurs et il a été complété par 31 % d’entre eux (plus de 2 700 réponses).

Parmi ces médecins et ces scientifiques britanniques, ayant tous soumis un article à la revue ou en étant relecteur, un sur sept (13 %) a admis avoir été témoin ou avoir eu connaissance d’ajustements inappropriés, d’exclusions, d’altérations ou de fabrications, par un collègue, des données recueillies aux fins de publication.

Voir en ligne: Scientific misconduct is worryingly prevalent in the UK, shows BMJ survey. BMJ 2012 ;344:e377..

Tweet
 



Forum