L’humeur de Maudrux

samedi 11 février 2006

"2006, une grande annĂ©e ? Cela dĂ©pendra de vous." Le titre est explicite et le dernier bulletin de la caisse autonome de retraite des mĂ©decins de France (CARMF) n’est pas un exemple d’optimisme bĂ©at. Cela ne saurait surprendre le lecteur averti, ayant observĂ© l’Ă©volution Ă©conomique et dĂ©mographique de la mĂ©decine libĂ©rale au cours des vingt dernières annĂ©es. Après avoir appelĂ© les professionnels Ă  prendre une part accrue aux Ă©lections Ă  venir (reprĂ©sentants de la CARMF, des Unions, de l’Ordre et des caisses d’assurance maladie), GĂ©rard Maudrux, urologue et prĂ©sident de la Caisse, souligne que son bon fonctionnement est un rouage essentiel du système libĂ©ral comme de son avenir et assène au passage quelques vĂ©ritĂ©s.

Citation

JPEG - 3.6 ko
GĂ©rard Maudrux

"[...]De votre capacitĂ© Ă  financer vos cotisations et surtout de celle de vos successeurs dĂ©pendra votre revenu pendant plus de 20 ans de votre existence. Quand on voit comment ont Ă©tĂ© gĂ©rĂ©s la dĂ©mographie et le Mica dĂ©fendu par nos reprĂ©sentants, quand on voit comment a Ă©tĂ© gĂ©rĂ© l’ASV, espĂ©rons que l’ensemble de notre retraite ne sera pas elle aussi divisĂ©e par 2 dans 30 ans, assortie d’obligation d’enfermement dans des contrats lĂ©onins dont on ne peut sortir sous peine de voir cette retraite alors divisĂ©e par six ! Quand de plus on vous cache volontairement votre avenir, que l’on entend le reprĂ©sentant d’un syndicat demander au ministère et Ă  l’IGAS de ne pas donner les chiffres Ă  la profession pour ne pas l’affoler, que l’on voit le prĂ©sident du plus gros syndicat (Ă©lu par ses seuls adhĂ©rents) sommer le prĂ©sident de votre caisse de retraite (Ă©lu par 170 000 confrères et allocataires) de se taire, nous nous inquiĂ©tons pour la dĂ©mocratie et pour la mĂ©decine libĂ©rale. [...]"

HG

Voir en ligne: CARMF - Lettre du président.

Tweet
 



Forum