Accueil > ... > Forum 6

> L’économie du labyrinthe

17 septembre 2005, 00:08, par Fraimout

Il me semblait que pour Marx, le travail était ce qui faisait l’ aliénation de l’homme, et que dans une société communiste il fallait libérer l’homme du travail. Je comprends mal cet article, qui laisse à penser qu’entre les secteurs 1 et 2 il y aurait un rapport de classe, et donc une lutte, comme si les secteurs 2 avaient créé les secteurs 1 ou utilisaient leur puissance de travail, et en feraient des prolétaires au sens strict, dans leur intérêt ? Cela me paraît très fumeux comme opinion, et complètement louf à vrai dire. Que le secteur public dans sa composante syndicale communiste, applique d’une certaine façon une forme de dictature de prolétariat, qui, maître des moyens de production ( entreprises publiques), exploitent les autres travailleurs des services non nationalisés, de façon à perpétuer ses avantages acquis, d’accord, mais votre article, en dehors de vous faire plaisir sur le plan personnel, me paraît quasi délirant. Le secteur 2 n’existe ni par ses correspondants, ni par l’acquisition de matériel , mais par un choix de secteur à un moment donné, qui entraine éventuellement les deux autres caractéristiques. La différence de revenus dépendrait du travail d’autrui et entrainerait du mépris ? Je crois que vous vous situez dans une logique de ressentimment. Le problème des secteurs 1 ne vient pas des secteurs 2 mais des caisses, qui sont votre dictature de prolétariat : les employés de la sécu, du bas en haut, oblige les praticiens conventionnés secteur 1, à traiter toujours plus de patients pour les mêmes revenus. Cela dans leur intérêt qui est le maintient d’un système qui les nourrit. Les secteurs 2 échappent un peu à cette contrainte dictatoriale au sens marxiste. Mais ils n’en sont pas responsables. Ils entrainent par leur existence l’objectivation douloureuse de cette situation par les secters 1. Que je plains.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.