Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr('\1')', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 166

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr(hexdec('\1'))', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 167

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr('\1')', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 166

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr(hexdec('\1'))', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 167

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr('\1')', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 166

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr(hexdec('\1'))', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 167

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr('\1')', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 166

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr(hexdec('\1'))', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 167

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr('\1')', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 166

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr(hexdec('\1'))', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 167

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr('\1')', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 166

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr(hexdec('\1'))', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 167

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr('\1')', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 166

Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'chr(hexdec('\1'))', to be a valid callback in /home/medecine/www/opimed/ecrire/safehtml/classes/safehtml.php on line 167
[OpiMed] Poster un message

Poster un message

En réponse à :
Santé publique

Politique du médicament

Le silence des programmes santé
vendredi 19 mai 2006 par Elie Arié
Je suis impressionné par le silence des programmes santé de tous les partis sur la politique du médicament

En réponse à :

> Politique du médicament

jeudi 15 juin 2006

Tiens, le rapport d’information du SĂ©nat sur l’industrie du mĂ©dicament, après 8 mois d’enquĂŞtes, ne dit finalement pas autre chose ! Je reproduis ci-dessous l’article du "Monde" datĂ© du 15.06.06 (je ne me limite pas Ă  en donner le lien, car il deviendra rapidement payant) :

Les conditions de mise sur le marchĂ© et de suivi des mĂ©dicaments "souffrent d’un manque de transparence et d’une trop grande dĂ©pendance vis-Ă -vis de l’industrie pharmaceutique". Tel est le constat dressĂ© par la mission d’information de la commission des affaires sociales du SĂ©nat consacrĂ©e aux enjeux sanitaires de la politique du mĂ©dicament, dont le rapport a Ă©tĂ© rendu public mercredi 14 juin.

C’est l’annonce, en septembre 2004, par le laboratoire amĂ©ricain Merck, du retrait du marchĂ© mondial de son anti-inflammatoire vedette Vioxx, accusĂ© d’aggraver les risques cardio-vasculaires, qui a poussĂ© le SĂ©nat Ă  se pencher sur le circuit du mĂ©dicament en France, pays champion d’Europe de la consommation pharmaceutique (Le Monde du 10 juin). Le rapport, rĂ©alisĂ© par les sĂ©natrices Marie-ThĂ©rèse Hermange (UMP, Paris) et Anne-Marie Payet (UDF, la RĂ©union) Ă  l’issue de sept mois de travaux et plus de quarante auditions, passe en revue toutes les Ă©tapes de la commercialisation des produits de santĂ© remboursĂ©s par la SĂ©curitĂ© sociale et souligne avec clartĂ© les faiblesses de l’information, de l’expertise et de la pharmacovigilance. Au terme de son Ă©tude, la mission sĂ©natoriale formule une sĂ©rie de recommandations visant Ă  amĂ©liorer l’usage et le suivi des mĂ©dicaments.

Qu’il s’agisse des agences sanitaires, de la formation des mĂ©decins ou des experts chargĂ©s d’Ă©valuer les produits, l’industrie pharmaceutique est omniprĂ©sente Ă  tous les niveaux. ChargĂ©e de dĂ©livrer les autorisations de mise sur le marchĂ© (AMM), l’Agence française de sĂ©curitĂ© sanitaire des produits de santĂ© (Afssaps) est financĂ©e Ă  80 % (contre moins de 50 % en 1999) par des redevances versĂ©es par les laboratoires. Quant au budget de 103 millions d’euros de la toute jeune Haute AutoritĂ© de santĂ© (HAS), il est "sans commune mesure avec les moyens dont dispose l’industrie pharmaceutique" et apparaĂ®t "insuffisant" au regard des multiples missions dĂ©volues Ă  la HAS, dont l’Ă©valuation du service mĂ©dical rendu (SMR) des mĂ©dicaments et l’amĂ©lioration des pratiques mĂ©dicales.

Les sĂ©nateurs souhaitent "un renforcement des financements publics", surtout pour permettre le dĂ©veloppement des Ă©tudes post-AMM. Ces Ă©tudes, dont la nĂ©cessitĂ© est reconnue, visent Ă  repĂ©rer les Ă©ventuels effets indĂ©sirables d’un produit pharmaceutique lors de son utilisation "en vie rĂ©elle" (et pas seulement sur un Ă©chantillon rĂ©duit de personnes lors des essais cliniques). Une Ă©valuation d’autant plus importante que, pour l’heure, les laboratoires ne sont pas obligĂ©s de fournir des essais comparatifs dans leur dossier de demande d’AMM. "Les critères retenus pour l’Ă©valuation d’un mĂ©dicament relèvent plutĂ´t d’une apprĂ©ciation par dĂ©faut que d’une Ă©valuation de son apport novateur", estiment les sĂ©nateurs.

La mission regrette Ă©galement que l’industrie pharmaceutique "se soit imposĂ©e comme le premier vecteur d’information des professionnels de santĂ©". Pas Ă©tonnant, dans ces conditions, que la France soit confrontĂ©e Ă  "des problèmes de prescriptions inadaptĂ©es et de surconsommation mĂ©dicamenteuse". Dès leurs Ă©tudes, et tout au long de leur carrière, les mĂ©decins Ă©voluent dans un environnement oĂą "l’absence de neutralitĂ©" est la règle. Dans les facultĂ©s de mĂ©decine, la pharmacologie est "le parent pauvre" des enseignements. Par la suite, la formation mĂ©dicale continue (FMC) - obligatoire depuis 1996 - est financĂ©e Ă  98 % par les laboratoires. Quant aux 24 000 visiteurs mĂ©dicaux qui vont promouvoir les produits de leur firme dans les cabinets de ville, ils "influencent considĂ©rablement les comportements de prescription", relève le rapport. Le Vioxx, indique-t-il, avait mobilisĂ© "plus de mille visiteurs mĂ©dicaux". De plus, les laboratoires "noyautent" la presse mĂ©dicale et sont parvenus, en finançant le dictionnaire Vidal, qui trĂ´ne sur tous les bureaux mĂ©dicaux, Ă  "monopoliser" l’aide Ă  la prescription.

Afin de rĂ©duire l’influence de l’industrie, la mission sĂ©natoriale appelle de ses voeux le "dĂ©veloppement d’un rĂ©seau de dĂ©lĂ©guĂ©s de l’assurance-maladie" qui diffuserait "les recommandations des agences sanitaires" et favoriserait l’Ă©mergence de "logiciels de prescription indĂ©pendants". Soulignant enfin le problème des "conflits d’intĂ©rĂŞt" des experts externes auxquels les agences sanitaires font appel pour examiner les dossiers d’AMM, le rapport recommande l’Ă©laboration d’une "charte" ou d’un "statut" de l’expert. Sandrine Blanchard



Warning: Illegal string offset 'nom' in /home/medecine/www/opimed/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145

Warning: Illegal string offset 'email' in /home/medecine/www/opimed/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)