Accueil > ... > Forum 931

> > > Responsabiliser financièrement le patient n’a aucun sens

21 juin 2007, 12:38

Je ne parle pas des gens qui ont "indirectement choisi" d’être malades par tabagisme et alcoolisme. Il y a bien davantage d’abus chez les 5% d’assurés que vous citez, effectivement "très grands malades", ce qui semble justifier tout, en ville comme à l’hôpital, jusqu’à la prise en charge du moindre déplacement.

Peut-on parler encore de solidarité quand cet argent facilement dépensé pourrait servir à payer de meilleures lunettes, prothèses dentaires, chez de nombreux jeunes qui, sous prétexte qu’ils ne sont pas assez "grands malades", sont obligés de se serrer la ceinture ?

Abandonnons la langue de bois, cher Elie. Je ne propose pas de mettre les grands malades au pain sec, mais de dépenser médicalement utile, d’évaluer ce qui relève du pur confort... chez tous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.